LINGUISTIQUE ET DIDACTIQUE

LINGUISTIQUE ET DIDACTIQUE

Chapitre I : Texte littéraire, texte authentique.

I- Texte littéraire, TEXTE AUTHENTIQUE 

1-Qu’est ce qu’un « texte » ?

La définition du concept « texte », comme celle de toutes les notions en linguistique, n’est pas des plus aisées. L’objectif ici n’étant pas de passer en revue ses différentes définitions ni de les confronter, mais de proposer une définition simple qui nous aidera à mieux cerner par la suite ce que l’on entend dans ce cours par « texte littéraire ».

Nous définirons le « texte » comme un ensemble cohérent d’unités linguistiques orales ou écrites qui forme une unité de sens et qui a une intention communicative (informer, émouvoir, distraire…le lecteur). Les notions de cohérence et de progression caractérise un texte car s’il n’y a pas d’ éléments qui se reprennent il n’y a pas de texte. 

Cet ensemble linguistique est indissociable d’un ensemble extra-linguistique qui renvoie à des données d’origines variées : contexte de production, contexte historique, socio-politique, culturel, idéologique.

Le texte obéit donc à des contraintes linguistiques, socio-historiques, idéologiques, c’est « […] un mode d’organisation spécifique qu’il faut étudier comme tel en le rapportant aux conditions dans lesquelles il est produit. ››. ( Grawitz, 1990 : 345).

 

2-Qu’est-ce qu’un « texte littéraire » ou la notion de « littérarité » ?

C’est, parait-il, l’abbé Charles Batteux qui employa pour la première fois, en France, le terme de « littérature » pour différencier les textes littéraires de ceux qui ne le sont pas. Depuis, la notion de « littérature » et de sa spécificité sont restées un problème auquel de nombreux chercheurs ont tenté de répondre sans jamais cerner le concept en tant que tel.

Sans rentrer dans des détails qui compliqueraient plus les choses qu’ils ne les simplifieraient, nous citerons quelques critères qui nous aideront à identifier et à distinguer un texte littéraire. Ceux-ci peuvent être internes ou externes au texte.

Alors que dans un article de presse ou dans un ouvrage historique ou politique la fonction communicative va dominer, dans un texte littéraire c’est la fonction esthétique et expressive qui le sera. Dès lors, une importance est accordée au style, aux champs lexicaux, aux symboles et aux figures rhétoriques.  La forme est ainsi indissociable du fond. Mais le texte littéraire se distingue également par son intertextualité, il n'existe que dans une littérature constituée d'autres textes (mouvement littéraire par exemple).

A ces critères internes s’ajoute des critères extralinguistiques. Le texte renvoie au "moi " de l’auteur, à son contexte social, historique, politique et pourquoi pas personnel. Enfin le texte littéraire invite toujours son lecteur à des interprétations complexes et variées.

Cette définition succincte construite à partir de nombreux articles traitant la question peut être matière à discuter mais au moins elle à le mérite de récapituler en quelques lignes les principaux caractéristique du texte littéraire.  

 

3-Texte littéraire : document authentique ?

Les documents authentiques, également appelés « documents bruts » ou « documents sociaux » ont fait leur entrée dans les classes de langues à partir « des années 70 avec la réflexion engendrée pour définir le niveau 2 de la méthodologie SGAV. » (Cuq (dir.), 2003 : p.29). Leur utilisation dans l’enseignement/apprentissage des langues étrangères s’est ensuite développée et généralisée à travers l’Approche Communicative. Qu’est-ce que donc un document authentique ?

Pour en donner une définition claire et précise, je citerai l’article, très explicite de Abe et Alii que je vous invite vivement à lire[1]entièrement :

On peut définir le document authentique, de façon négative, comme tout document produit à des fins autres que l’apprentissage d’une langue seconde. En termes positifs, c’est un énoncé produit dans une situation réelle de communication : en sont exclut les textes écrits et oraux fabriqués ou modifiés en vue d’enseigner une langue …  

A la lumière de cette définition, le texte littéraire, quand il n’est pas modifié ou simplifié à des fins d’apprentissage, est donc un document authentique. Cette authenticité favorise l’acquisition d’une compétence réceptive et productive comme nous le verrons dans les prochains chapitres.

 

Bibliographie

ABE D., F.M CARTON,  M. CEMBALO, et O REGENT, (1979), « Didactique et authentique : du document à la pédagogie », Melanges pédagogique, http://www.atilf.fr/IMG/pdf/melanges/1abe-carton-cembalo.pdf

ARON, Thomas, 1984, Littérature et littérarité : un essai de mise au point, Les Belles Lettres, 107 p.

BARTHES, Roland, 1981, « Réflexions sur un manuel » dans S. DOUBROVSKI et T. TODOROV éd., L’enseignement de la littérature, A. de Boeck-Duculot, pp. 64-



[1] D. Abe, F.M Carton,  M. Cembalo, et O Regent, (1979), « Didactique et authentique : du document à la pédagogie », Melanges pédagogique, http://www.atilf.fr/IMG/pdf/melanges/1abe-carton-cembalo.pdf.



06/11/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Enseignement & Emploi pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 204 autres membres